AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionPortail


Partagez | 
 

 Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scorpio Vilmire

avatar
Masculin Sagittaire Vive le rp!

█ Points : 0
█ Gallions : 4172
█ Messages : 18

♦ Né(e) le : 21/12/1974
♦ Age : 42
♦ Sang : Sang pur
♦ Animal : Fléreur
♦ Sortilège : Endoloris... Quel dommage qu'il soit impardonnable.
♦ Baguette : 35 cm, bois d'églantine et ventricule de dragon.
♦ Nationalité : Britannique

aucun


Info Riddikulisiens
Surnom Riddikulisien:
Grimoire Personnel:

MessageSujet: Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage...   
Sam 4 Fév - 17:23

Scorpio venait d'achever une journée de cours qu'il aurait qualifiée d'épuisante et de désespérante, tant le niveau de ses élèves lui semblait voler bas. Il fallait dire que le professeur était connu pour faire preuve d'une intransigeance et d'un manque de patience assez légendaire envers ceux qui avaient du mal à comprendre les fondements de la DCFM. Il acheva de rassembler ses affaires et entreprit de remettre en ordre d'un coup de baguette magique le grabuge que des élèves de seconde années avaient provoqué en se retrouvant face à un épouvantard pour la première fois. C'est vrai, ce genre de pratique était plutôt destinée aux élèves de troisième cycle, mais qui peut le plus, peut le moins, et de ce côté là, Scorpio avait autant de pitié

Une fois un minimum de rangement effectué, Scorpio ne sortit pas de sa salle et se remit paisiblement à son bureau, s'attaquant patiemment à la correction de devoir de cinquième année qu'il défigura à grands coups d'encre rouge. Encore une fois, les notes allaient sans doute voler bas, et bien peu d'élèves parviendraient à tirer leur épingle du jeu devant la froideur destructrice d'un professeur de DCFM sans doute un peu trop sévère. Mais Scorpio n'aimait pas l'approximation. Lorsqu'on affrontait un adversaire, on avait pas le droit à l'à-peu-près. Et cela, même de jeunes élèves devaient être capables de le comprendre.

Le jour commençait doucement à décliner en cette froide journée d'hiver, alors que la pluie avait recouvert un peu plus tôt le parc et l'ensemble du château. A cette heure-ci, les couloirs qui longeaient les salles de classe étaient presque déserts, la plupart des étudiants préférant s'orienter vers la bibliothèque, la salle de détente ou leur salle commune. L'ancien serpentard appréciait ce calme environnant, cette étrange sensation que le temps s'était suspendu entre les vieilles pierres qui avaient vu défiler des dizaines de générations de sorciers, des centaines d’événements, des milliers de secrets.

Poudlard avait une senteur et une aura qu'aucun autre endroit du monde ne pouvait posséder. Et rien que pour cela, Scorpio ne regrettait plus d'avoir accepter ce poste, voilà déjà de cela plusieurs années. Si, au début, l'idée de travailler ici ne l'avait pas emballée, et qu'il ne l'avait accepté que par nécessité, il éprouvait chaque jour un peu plus d'attachement pour ce lieu empli de souvenirs et pour ses élèves, bien que ces derniers n'en suspectent sans doute rien ! C'était cela qui l'effrayer un peu : arriver enfin à trouver un semblant de début paix intérieure. C'était étrange. C'était déstabilisant.

Un nouveau trait rageur vint ensanglanter la copie d'un serpentard... Ce n'était quand même pas compliquer d'expliquer correctement en quatre rouleaux de parchemins le déroulement de la transformation d'un loup-garou, ses effets, et les moyens de contrecarrer celle-ci !

Des coups frappés à la porte close vinrent apaiser la rage du jeune enseignant, alors qu'il poussait un nouveau soupir en se massant les tempes. Sa journée n'était décidément pas terminée. Le temps avait passé trop vite, et il l'avait presque oublié, celui-là.

Kalev Hopwar... Un jeune poufsouffle qui avait tout pour être brillant, hormis une capacité de travail qui, aux yeux de Scoprio, était à peu près aussi intense que le niveau de réflexion d'un veracrasse. Le peu de travail fourni avait fini par exaspérer le professeur, qui n'avait pu se retenir d'inculquer au jeune homme une retenue, histoire d'essayer de lui faire entrer quelque chose dans le crane. Ce n'était pas en rêvassant qu'il arriverait à quoi que ce soit, et ce manque de concentration allait vraiment rendre fou le directeur de Serpentard.

« Entrez M.Hopwar, et installez-vous vite, je vous prie. Nous n'allons quand même pas y passer la nuit... »

Dit-il sans se lever de son bureau, se contentant d'ouvrir la porte d'un geste sec de sa baguette, avant de poser son regard perçant sur l'éleve de sixième année.

« J'espère que vous avez profité de vos instants avant votre retenue pour réfléchir à votre comportement et prendre de nouvelles résolutions. Vous êtes déjà un sixième année, M.Hopwar. Il serait peut-être temps de vous réveiller avant vos Aspic. »

Eh oui, Scorpio n'était pas particulièrement ravi d'avoir à surveiller le jeune homme pendant sa retenue, et encore moins de constater le manque d’intérêt qu'il affichait pour une matière essentielle. Face au bureau du professeur se trouvait une place ou un devoir portant sur les Chaporouges, physionomie, habitats, mode de vie et dangerosité, ainsi que sur les sortilèges permettant de les contrer. Que de la théorie, bien sur... La pratique ne se faisant qu'en classe. Malheureusement pour Kalev, ce cours n'avait pas encore été détaillé pour l'enseignant, qui s'était contenté quelques jours avant de surcharger encore une fois ses étudiants en devoirs, glissant dans la listes des dissertations et des recherches à faire la lecture de cinq chapitres de « Créatures maléfiques : les reconnaître et les déjouer » Par Garrus Ilgis.... Restait à espérer pour Kalev qu'il avait fait ses devoirs... au moins.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kalev Hopwar
Sixième • Poufsouffle

avatar
+ :

Masculin Lion Je suis trop un beau gosse huhu !

█ Points : 60
█ Gallions : 4553
█ Messages : 43

♦ Né(e) le : 21/08/1995
♦ Age : 22
♦ Sang : Mêlé.
♦ Animal : Hibou
♦ Sortilège : Evanesco.
♦ Baguette : Bois de cerisier, cheveu de Vélane, 27 centimètres, parfaite pour les métamorphoses, relativement souple.
♦ Nationalité : Anglaise.

Joueur de Quidditch


Info Riddikulisiens
Surnom Riddikulisien: Kalev. Kal' ça le fait aussi.
Grimoire Personnel:

MessageSujet: Re: Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage...   
Dim 5 Fév - 20:11

Une journée comme les autres. A tout point de vue. Les cours, les rires, les points retirés à cause d’un enchantement raté, les coups bas entre amis … Et les heures de retenues. Oh bien entendu elles étaient pour la plupart méritées, Kalev ne s’en plaignait pas. Il avait bien conscience que son manque de travail agaçait fortement ses enseignants. Surtout un, en fait. Le professeur de Défense contre les Forces du Mal, ce démon, ce serpent perfide tout droit sorti des Enfers. Ce tyran. Ce cauchemar.

Certaines jeunes étudiantes trouvaient l’insupportable sorcier très à leur goût, physiquement parlant. Celles-là, le blond les qualifiait volontiers de folles. On avait pas idée d’apprécier ne serait-ce qu’un peu cet homme. Il était horrible. C’était l’incarnation même du Mal. Autant dire que sa matière ne lui correspondait pas du tout. Kalev le voyait bien plus en grand mage noir. Oh oui, un terrible mage dont la tête serait mise à prix …

Kalev ne travaillait pas, certes, mais il lui arrivait de faire des efforts, selon les circonstances. Au début, il avait tenté d’en faire pour le Démon. Le problème, c’était l’intransigeance de cet énergumène. Peu importait la qualité du travail et l’intelligence de l’élève, il était impossible d’obtenir une bonne note ou un petit compliment. A croire que prononcer le moindre encouragement lui serait plus fatal qu’un sortilège de Mort. Proférer des mots gentils devait probablement lui arracher la bouche plus que n’importe quel formule impardonnable. Fichu démon !

Le professeur Vilmire avait décidé de retenir Kalev le soir même, en espérant qu’il se penche sur son comportement, et qu’il y remédie. Mais bien sûr. C’était comme demander à un hippogriffe de se laisser piétiner par un troupeau de nifleurs. Il ne songerait à faire ses devoirs que le jour ou ce … ce … cette insupportable personne ferait elle aussi l’effort de revoir ses exigences à la baisse. En attendant, pourquoi se décarcasser pour un résultat médiocre ?

La mort dans l’âme, le blond se dirigea vers le bureau de l’enseignant, le pas traînant. Il toqua, et une fois invité à entrer, poussa la porte et salua l’homme, à contrecœur. Il rêvait de le métamorphoser en mouche et de l’écraser contre une vitre. Cela signerait la fin de beaucoup de souffrances …

Le blond s’installa et vit que sur la table l’attendait un travail. Un travail. Non mais il était sérieux ? Kalev ne venait pas en retenu pour travailler, mais seulement parce qu’il y était obligé. Il poussa un long soupir et tenta tout de même d’y mettre du sien. Il fixa longuement le sujet inscrit sur le parchemin. Les Chaporouges … C’était quoi, ça, déjà ? Il avait sûrement dû oublier de lire ce chapitre là. Ou bien le livre en entier. Peu importait, il ne savait pas ce qu’était ces créatures et il refusait de le demander au professeur Vilmire.

Son regard se perdait sur le papier vierge, incapable de trouver l’inspiration nécessaire. Ni la motivation. Il lui arrivait de jeter un coup d’œil à l’aiguille de l’horloge, qui, définitivement, avançait bien trop lentement. Se réveiller avant les A.S.P.I.C hein … Ah ce que c’était compliqué tout ça. Si il avait eut ses B.U.S.E, pourquoi pas ses A.S.P.I.C ? Ce qu’elle lui manquait la belle époque de son enfance, lorsqu’il était dans une école primaire moldue, à jouer avec les autres enfants, innocemment …

En désespoir de cause, il lâcha un nouveau soupir et laissa tomber sa tête sur la table. La joue collée au parchemin, il jouait avec sa plume en soufflant dessus. Ce qu’il s’ennuyait … Malheureusement, s’il restait ainsi, son démon d’enseignant allait prendre un malin plaisir à doubler sa dose de devoir et à rallonger exponentiellement sa retenue. Quelle plaie. Lui qui ne rêvait que d’aller rejoindre ses camarades de Poufsouffle pour s’entraîner au Quidditch … Quelle dure vie.

Rassemblant les miettes presque inexistantes de son courage, Kalev se redressa, s’étira et s’arma de sa plume. Il fixa tour à tour l’enseignant et le sujet de dissertation, et ce pendant plusieurs minutes. Puis une idée fantastique germa dans son esprit. Le Chaporouge était une créature diabolique. Le professeur Vilmire était une créature diabolique. Le professeur Vilmire était donc un Chaporouge. Stupéfait par sa propre logique à en faire trembler le Ministre de la Magie, le blond trempa sa plume dans l’encrier et se mit à griffonner le parchemin, non sans jeter quelques regards à l’adulte. Il ne devait rien laisser s’échapper de son sujet de dissertation.

Sauf qu’au bout d’une dizaine de centimètres, Kalev prit conscience du fait que, si l’enseignant lisait ceci, il risquait d’écoper de tant d’heures de retenue qu’il mourrait ici, à Poudlard, séquestré par son Chaporouge de professeur. Et ceci se montrait fortement contraignant. Adieux Quidditch, liberté, avenir florissant et soleil d’été …

Mais avant de songer à un plan de secours pour tenter de satisfaire le vieux loup, il fallait faire disparaître les preuves. Et pour cela, rien de mieux que d’user de son sortilège favori. Kalev sortit sa baguette de la poche de sa robe de sorcier et murmura un faible « Evanesco » tout en pointant l’extrémité du bâton de bois sur l’encre couvrant le parchemin. Elle s’évanouit alors aussitôt, comme si ces mots n’avaient jamais existés. Plutôt fier de lui, le blond observa le papier avec ravissement. Puis laissa à nouveau sa joue s’y coller. Quel ennui …
Revenir en haut Aller en bas
http://riddikulus2.forumactif.name/t352-kalev-hopwar-pour-vous-s
Scorpio Vilmire

avatar
Masculin Sagittaire Vive le rp!

█ Points : 0
█ Gallions : 4172
█ Messages : 18

♦ Né(e) le : 21/12/1974
♦ Age : 42
♦ Sang : Sang pur
♦ Animal : Fléreur
♦ Sortilège : Endoloris... Quel dommage qu'il soit impardonnable.
♦ Baguette : 35 cm, bois d'églantine et ventricule de dragon.
♦ Nationalité : Britannique

aucun


Info Riddikulisiens
Surnom Riddikulisien:
Grimoire Personnel:

MessageSujet: Re: Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage...   
Mar 7 Fév - 22:04

Scorpio se retint à l'entrée de l'étudiant qu'il attendait de lui envoyer un sortilège dans les fesses qui lui aurait provoqué une petite décharge électrique. Il rassembla tout le calme dont il était capable pour ne pas secouer le chamallow qui venait de franchir le seuil de sa salle de classe. Le jeune poufsouffle avait l'air aussi motivé qu'un strangulot hors de son aquarium. Au moins le salua-t-il. A défaut de faire preuve d'une grande capacité de travail, il conservait encore un semblant de bonne manière. Et dire qu'on osait insinuer que les serpentards étaient en général les élèves les plus difficiles du collège ! Ce genre de réflexions avaient l'art de le mettre en rogne. Au moins, ceux de sa maison avaient-ils un minimum d'esprit pratique...

Il n'échangea pas un seul mot avec l'étudiant après les quelques piques aimablement lancées. Il se contenta de s'installer en silence à son bureau, commençant à corriger tout un tas de copies de grands traits rageurs qui ne laissaient pas présager de très bonnes notes. Il finit tout de même par légèrement relever les yeux et par observer le manège de l'élève en retenue.

Kalev semblait rêvasser. Il aurait été sous l'emprise d'un sortilège de confusion qu'il paraîtrait plus alerte qu'il ne l'était en ce moment. Et puis, soudain, l'éclair. Le jeune homme se mit à écrire sous le coup d'une inspiration soudaine. L'espace d'un instant, Scorpio faillit s'écrouler sur le sol en hurlant « oh Miracle, par Merlin , ça y est, Kalev Hopwar a été touché par la grâce ! Il sait écrire ! » mais... non. Tout son rêve s'évanouit à la formulation d'un mot : « Evanesco »...

Scorpio en était éminemment frustré. Heureusement pour Kalev qu'il ne prit pas connaissance du contenu du document, sinon, il se serait retrouvé en retenue toute sa vie à éplucher des patates pour le repas dans les cuisines de l'école, en compagnie des elfes de maison. Les elfes de maison, des créatures que Scorpio aimait beaucoup : aimables, performantes, douées pour la magie et toujours à l'écoute... Si seulement il pouvait enseigner à une classe d'elfes de maison...

Un tel taux de frustration, chez les serpentards, n'est cependant pas sans risque. Et avant tout, Scorpio était un ancien serpentard, et le plus fidèle qu'il soit au blason vert et argent. Il ne put donc retenir plus longtemps son animosité à l'égard de l'étudiant qui lui paraissait gâcher ses plus belles chances sans prendre le temps d'en mesurer les conséquences. Car, au fond, c'était bien pour Kalev qu'il se montrait si dur... Mais bon, scorpio étant ce qu'il est, ce n'était pas pour autant qu'il savait faire preuve de diplomatie ou de psychologie adolescente. Le son sec d'un applaudissement faussement joyeux retentit dans la salle de classe.

« Oh, mais je n'en reviens pas, M.Hopwar ! Vous êtes très prometteur ! Vous maîtrisez à la perfection un sortilège de niveau première année, seconde au maximum. J'admire, vraiment. Un sortilège aussi futile que votre capacité de concentration et au résultat aussi vide que votre tête pour ce qui concerne l'apprentissage de vos leçons de DCFM... Car là, il ne sagit pas de pratique, mais bien d'apprentissage... »

Il se leva, pareil à un serpent, tournant autour de sa proie avant de se pencher avec un regard mauvais vers Kalev.

« Alors, M.Hopwar, quel peut bien être le problème ? J'avoue être perplexe ! J'ose espérer que vous ayez fait votre apprentissage, et que vous ne vous amusez juste qu'à agacer mes nerfs. Car, dans le cas contraire, il vous faudra une sacré bonne excuse... Ne sauriez vous pas lire, des fois ? Un des sombrals de la cours à manger votre livre peut-être ? »

Il n'était vraiment pas content, le Scorpio ! Il semblait agacé à un point qui dépassait l'entendement.

« J'espère que vous vous êtes bien entraîné jusque là au quidditch, jeune homme, car je crains que vous n'assistiez guère aux entraînements si vous persistez à écoper de retenue. Mettez-vous au travail, Hopwar ! Ce n'est pas sur un balai que vous décrocherez vos examens et vous assurerez un avenir ! »

Et Scorpio savait de quoi il en retournait. Il avait connu la gloire dont est auréolé un jeune prodige dans un stade, avant de descendre aux enfers lorsque, mutile après son affrontement avec son frère et miné par Azkaban, plus personne ne lui avait offert de seconde chance dans ce milieu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quelles sont vos passions ? Quel est votre métier ? ...
» Quel est votre tier préféré ?
» [Guide]Les évènements insolites
» Il était une fois... Carrefour!
» Quel est votre caractéristique préférée ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Riddikulus Hogwarts² :: POUDLARD ::  Une Salle Déserte-